Notre Raison d'Etre

NOS ENGAGEMENTS SOCIÉTAUX

Notre raison d’être est la contribution que nous souhaitons apporter aux principaux enjeux sociaux, sociétaux, environnementaux et économiques de notre domaine d’activité, cela en impliquant nos principales parties intéressées.

De 2019 à 2021, voilà les 4 étapes qui vont structurer notre démarche RSE :

1 - Formuler et déployer notre raison d’être.

Mettre à disposition de notre territoire des compétences qualifiées et expérimentées partageant nos valeurs et nos engagements RSE dans le but de faire progresser ces organisations, et notre territoire, sur les enjeux sociaux, sociétaux, environnementaux et économiques.

2 - L’incorporation aux statuts de l’entreprise.

Incorporation planifiée après 2 ans d’activité en Avril 2021.

3 - Composition d’un organe de suivi étudiant la qualité de la stratégie et identifiant les risques où les parties intéressées sont représentées.

A mettre en œuvre dès Avril 2020

4 - Une démarche d’évaluation des actions déployées pour atteindre les engagements pris et un reporting transparent.

Mis en œuvre, depuis la création, au travers de notre système de management.



NOS ACTIONS HYPHAE SUR 2019 / 2020

Les 3 piliers de la RSE

Notre premier bilan en comptabilité triple K

La comptabilité environnementale se base notamment sur la méthode CARE. Elle introduit les notions de capital humain et de capital naturel en plus du capital financier qui permettent, en suivant les mêmes règles comptables, de piloter l’ensemble de ces 3 capitaux.

Cette méthode restructure le bilan comptable en mettant ces trois capitaux au passif. Le capital financier représente la somme d’argent que les actionnaires de l’entreprise mettent à sa disposition afin qu’elle réalise du profit. L’objectif est bien évidemment la non dégradation de ce capital. C’est la même logique qui s’applique alors aux capitaux humains et naturels.

L’entreprise dispose d’un écosystème qu’elle utilise pour créer de la valeur. Cependant, cet écosystème ne doit pas être entièrement dégradé, quelle que soit l’utilisation que l’entreprise en fait. Il en va de même pour le capital humain. L’entreprise doit respecter l’intégrité physique et mentale des personnes qui travaillent en son sein.

La méthode CARE a donc pour objectif de traduire une sorte de dette écologique. L’entreprise, dans cette idée, doit piloter cette dette dans le temps afin de s’assurer d’une performance globale sur ces 3 capitaux.

Notre premier investissement pour une mobilité Hyphae 100% électrique

A la différence des véhicules thermiques, la majorité des impacts environnementaux d’un VE interviennent lors de la phase de fabrication. Les gains environnementaux d’un véhicule électrique se retrouvent donc à l’usage (120g de CO2/km contre 300g de CO2/km pour un véhicule essence).

Sur le plan économique, si à l’achat, le véhicule électrique reste globalement plus cher qu’un véhicule thermique (majoritairement en raison du coût de la batterie), son usage permet des économies significatives car le coût de l’électricité, de l’entretien et de l’assurance sont moindres.

Le véhicule électrique devient économiquement viable à partir d’un kilométrage quotidien et d’une fréquence d’utilisation permettant d’amortir l’investissement initial. C’est ce que montre le retour d'expérience du projet InfiniDrive, qui met en évidence une zone d’usage appropriée pour le véhicule électrique intégré à une flotte d’entreprise. (Avis ADEME - Avril 2016).

Peugeot e-208 Hyphae - 100% électrique